LA CHIRURGIE DES FOSSETTES OU (DIMPLEPLASTY)

Les fossettes sont considérées comme un signe de beauté, de chance et même de richesse dans certaines cultures, quelles que soient leurs causes. La fréquence des procédures de fossette a considérablement augmenté ces dernières années. La chirurgie des fossettes a fait son apparition dans le but d’embellir le visage et d’améliorer le charme d’un sourire, en y ajoutant un petit plus.

Le dimpleplasty est une intervention chirurgicale esthétique qui crée des fossettes sur les joues. Ce sont des empreintes qui apparaissent sur le visage de certaines personnes lorsqu’elles sourient il s’agit d’un creux visible situé sur la peau de certaines personnes, notamment au niveau des joues ou du menton. Elle est une dépression de la peau au niveau du visage, due à une malformation des muscles zygomatiques qui relient habituellement la pommette à la commissure des lèvres.

Ce trait du visage n’est pas présent chez tout le monde. Les fossettes se développent naturellement chez certaines personnes.  Côté génétique, les fossettes ne sont pas héréditaires.

Comment se déroule l’opération?

Une incision est pratiquée à l’intérieur de la bouche, au niveau de la muqueuse buccale puis au niveau du muscle buccinateur situé dans la joue. Le muscle buccinateur est rattaché à la surface inférieure de la peau de la joue. Un point est formé à l’aide d’un fil mince du type qui est absorbé par le corps et fond en quelques jours entre l’ouverture de la bouche et la peau extérieure.

L’opération dure une demi-heure maximum et elle est souvent réalisée sous une anesthésie locale.

Le résultat est immédiat et définitif. Si un œdème apparaît, il disparait en 1 semaine environ.

La procédure post-opératoire

Pendant plusieurs semaines, la fossette est visible à la fois avec et sans le sourire, et après trois semaines, la fossette est visible juste en souriant, ce qui est assez proche de la fossette naturelle. Un gonflement, des ecchymoses et une petite quantité de saignements sont tous des effets secondaires possibles. Considérant qu’il s’agit d’une intervention chirurgicale relativement simple avec un temps de récupération qui ne dépasse pas deux jours.